OK

N° d'urgences

En cas d'urgence composez le

SAMU15
Urgences U.E.112
Pompiers18
Police17
Lettre d'information

Abonnez-vous à la lettre d'information du portail!

 
Agrandir la taille du texte Revenir à la taille initiale Version imprimable

DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL : « Des 50 ans c’est moment… »

Publié le 09/03/2012

A l'occasion de Mars Bleu, mois de mobilisation contre le cancer colorectal, l'INCa, avec le ministère chargé de la Santé et les régimes d'Assurance maladie, mène une campagne de sensibilisation sur le dépistage de ce cancer et rappelle que « dès 50 ans, c'est le moment... de parler du dépistage du cancer colorectal avec son médecin traitant ». Cette campagne s'inscrit dans le Plan cancer 2009-2013 (mesure 14).

Mis en œuvre depuis 2009 sur l’ensemble du territoire, le dépistage organisé du cancer colorectal s’adresse aux hommes et aux femmes âgés de 50 à 74 ans, invités tous les deux ans à se faire dépister.

Renforcer la notoriété du dépistage

La notoriété du dépistage du cancer colorectal est en nette progression. Cependant ce dépistage encore récent en France, doit être ancré dans une habitude de santé et doit fidéliser la population-cible afin qu’elle renouvelle le test deux ans après la réalisation du premier. Sur la période 2009-2010, la participation nationale a ainsi été de 34 % alors qu’on estime qu’avec un objectif de 50 % de participation il est possible de diminuer la mortalité de 15 à 20 %.

3ème cancer le plus fréquent


Il faut rappeler que le cancer colorectal reste aujourd’hui en France, avec près de 40 000 nouveaux cas estimés en 2010, le 3ème cancer le plus fréquent, derrière le cancer de la prostate (71 500 nouveaux cas) et le cancer du sein (52 500 cas). Par ailleurs, le cancer colorectal constitue, avec environ 17 400 décès estimés en 2010, la deuxième cause de mortalité par cancer en France après le cancer du poumon.

La campagne nationale


Un programme d’information et de communication est déployé à cette occasion. Il vise principalement à favoriser le passage à l’acte des personnes de plus de 50 ans, en les incitant à parler du dépistage avec leur médecin traitant. En effet, c’est le médecin traitant qui remet le test de dépistage à son patient, or le sujet du dépistage du cancer colorectal n’est aujourd’hui pas suffisamment abordé en consultation.

Ce programme d’information renouvelé, destiné aux populations cibles, aux professionnels de santé concernés et aux acteurs de proximité (structures départementales en charge du dépistage, associations…) vise donc à créer une parole réflexe sur le dépistage du cancer colorectal avec le médecin traitant. C’est le sens de la signature de la nouvelle campagne nationale : « Dès 50 ans, c’est le moment… de parler du dépistage du cancer colorectal à mon médecin »

En Haute Normandie


Le taux de participation de 36,8% est supérieur au taux national cependant il demeure de grandes disparités au sein du territoire.

Près de 500 000 personnes sont concernées par ce programme en Haute-Normandie.

Les structures de gestion du dépistage organisé en partenariat avec les caisses d’assurance maladie, les Ateliers Santé Ville, les Réseaux Locaux de Promotion de la Santé…. relayent la campagne de sensibilisation du dépistage du cancer colo-rectal.

Dans l’Eure...

Rendez-vous le Jeudi 22 mars à partir de 14h à la Maison de la Santé d’Evreux.
Le Dr Camville médecin référent DECAD’E (structure de gestion du dépistage organisé dans l’Eure) tiendra une permanence permettant à  chaque association ou structure de venir:
- pour échanger sur le dépistage et prendre de l'information,
- envisager l'élaboration d'une action adaptée aux besoins de son public,
- évoquer la mise en place de formations « personne relais » pouvant être proposée à son équipe ou à un référent (la personne relais est celle qui, par la relation de confiance et de proximité qu’elle a pu tisser avec l’usager, va l’aider à lever certains freins et l’inciter à réaliser ce dépistage.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter la Maison de la Santé
au 02 32 78 24 71


Source : ARS Haute-Normandie

Journée d'information le 27 mars 2012